Retour

Interview de Cyril Piccand

Initiateur et co-fondateur de l’Association Ekologio

Nous avons à cœur de vous dévoiler les coulisses de l’Association Ekologio et qui de mieux que celui qui a imaginé le projet pour vous parler d’Ekologio! Cyril Piccand, initiateur et co-fondateur de l’association, vous raconte sa motivation à œuvrer pour la durabilité. Ce qui l’a encouragé à créer l’association et à réaliser son projet phare, un annuaire de la durabilité numérique et participatif.

Son parcours nous encourage à nous engager pour la durabilité, à imaginer des solutions locales qui participent à la construction d’un monde durable et respectueux, ainsi qu’à collaborer avec des personnes passionnées par la création de solutions en faveur de l’environnement et du Vivant.

Ekologio en quelques mots c’est : Agir pour la durabilité, agir en communauté, agir localement! Et ça vous l’aurez bien compris! Bonne lecture 🙂

Qui es-tu ?

Cyril Piccand, j’ai grandi dans le canton de Fribourg. Après un cursus dans le domaine du social, je me suis formé dans les thérapies complémentaires, afin d’avoir aujourd’hui mon propre cabinet. J’y travaille à 100% parallèlement au développement de l’association et de l’annuaire de la durabilité d’Ekologio.

Pourquoi as-tu eu l’idée de créer un annuaire de la durabilité ?

Cela fait une dizaine d’années que j’ai pris conscience, comme beaucoup d’entre nous, des contradictions dans lesquels nous vivons, notamment dans notre consommation. Nous sur-consommons des produits pas toujours bons pour notre santé et notre planète.

Je cherchais alors des points de ventes qui pourraient me proposer des produits régionaux, de meilleure qualité, avec une moins grande empreinte écologique, qui soutiennent l’artisanat et la production locale, de surcroit pas forcément plus chères et des produits typiques et différents. Je peinais cependant à en trouver ou alors je les oubliais.

Aussi, à force de chercher des solutions plus responsables dans mon quotidien, j’ai découvert une multitude de petites adresses et projets tellement intéressants mais avec très peu de visibilité. J’ai pu voir passablement de projets/événements se mettre en place, mais souffrir d’un réel manque de soutien. Je n’étais pas formé dans le milieu de la durabilité, mais je souhaitais vraiment y contribuer et soutenir ses acteurs.

J’ai décidé en avril 2019 de développer un outil actuel, simple, pratique et interactif pour y réunir toutes les adresses et initiatives durables et ainsi permettre d’agir sur tous les fronts, afin de mieux vivre, de soutenir toutes ces structures, réhabiliter notre environnement et prendre soin de notre planète, de l’écosystème dans son ensemble.

Avec qui collabores-tu dans l’association Ekologio ?

Il y a eu tout d’abord Thierry et son équipe avec qui je n’ai pas hésité à collaborer pour le développement des supports techniques et qui est devenu co-fondateur d’Ekologio.

Ensuite Olivier avec qui c’était une évidence également, notamment vu son parcours dans le milieu et tout le développement qu’il avait déjà réalisé bien avant moi avec entre-autre le guide du shopping éthique, au sein de l’association NiceFuture. Également co-fondateur d’Ekologio.

Puis Cinzia et son professionnalisme dans la communication, mais également dans le milieu associatif et de l’environnement, chargée de projet à Ekologio, durant 6 mois.

Et pour finir Raluca responsable commerciale à Ekologio, qui a un parcours incroyable d’anthropologue sociale, en recherche en agroécologie, environnement et tourisme durable.

Entre deux nous avons accueilli Oriane pour un stage de 1 mois, venue de France et qui nous a également beaucoup appuyé.

Qu’est-ce-qui te motive et te passionne dans ta vie et dans le projet Ekologio ?

Dans ma vie, ma famille. Dans Ekologio, répondre à mes convictions, être plus responsable et offrir un outil qui a du sens, afin d’avancer de la meilleure façon possible au quotidien.

Quel est ton/tes rêves ?

Que l’on avance sur le meilleur chemin possible écologiquement, que ce monde soit meilleur, mais aussi plus égal et plus juste et que chaque être y trouve son compte. Pour nous, comme pour les générations futures.

Retour haut de page